Blog >Future of work>Les gestes pour réduire son impact environnemental en télétravail

Les gestes pour réduire son impact environnemental en télétravail

Future of work
November 23, 2022
Publié par
Nicolas

Parmi les avantages du télétravail, on compte la réduction des émissions de gaz à effet de serre. En effet, si tous les salariés télétravaillaient à domicile, les émissions de CO² seraient drastiquement diminuées grâce aux trajets évités sur le lieu de travail de l'entreprise.

Voyons ensemble comment encore limiter son empreinte carbone avec les meilleurs gestes pour réduire son impact sur l'environnement en télétravail.

Les mesures préconisées par l'Ademe concernant le numérique

L'Ademe (l'Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie) est une agence gouvernementale française qui promeut le développement durable. Afin de limiter l'empreinte carbone des technologies numériques, et donc l'impact environnemental du télétravail, l'Ademe a recommandé 10 mesures à prendre dès que possible.

Enregistrez vos adresses web préférées pour y accéder facilement

Une façon de rendre le télétravail plus durable est de sauvegarder vos adresses web préférées pour y accéder facilement. Ainsi, vous n'aurez pas à chercher les sites internet dont vous avez besoin chaque fois que vous voulez les utiliser, ce qui réduira votre consommation d'énergie.

Limitez la prolifération d'onglets ouverts dans votre navigateur internet

L'une des mesures soumises par l'Ademe consiste à limiter la prolifération des onglets ouverts dans votre navigateur Internet. Lorsque vous avez beaucoup d'onglets ouverts, votre ordinateur doit travailler davantage et consomme ainsi plus d'énergie.

De plus, chaque onglet ouvert représente une connexion potentielle à un serveur, ce qui consomme encore plus de ressources. En limitant le nombre d'onglets ouverts, vous pouvez donc contribuer à réduire votre empreinte carbone.

Faites preuve de sobriété lors de vos échanges de mails

Dans le cadre de ses bonnes pratiques pour réduire l'empreinte carbone du numérique, l'Ademe recommande d'être économe dans les échanges de mails.

Cela signifie qu'il ne faut envoyer des emails seulement en cas de nécessité, et restreindre le nombre de destinataires lorsque cela est possible. De plus, il est également conseillé de réduire la taille et le nombre de pièces jointes.

Nettoyez votre boîte mail

Une autre mesure simple recommandée par l'Ademe est de nettoyer sa boîte mail. Il s'agit de supprimer régulièrement les anciens mails inutiles de votre boîte de réception. En faisant cela, vous pouvez contribuer à réduire la quantité d'énergie et de ressources qui sont dépensées pour stocker et traiter ces mails.

Limitez le poids de la visioconférence

L'Ademe assure par ailleurs qu'il est important de mesurer le poids de la visioconférence. Lorsque nous organisons une visioconférence, nous transportons des personnes du monde entier vers un même lieu. Cela consomme beaucoup de données et crée des émissions de gaz à effet de serre qui contribuent au changement climatique.

En limitant le poids de la visioconférence, nous pouvons réduire notre empreinte carbone et faire notre part pour protéger l'environnement. Par exemple, les entreprises peuvent fixer un nombre maximal de participants à chaque visioconférence ou encourager les salariés à utiliser des conférences audio lorsque cela est possible.

En prenant de telles mesures, l'entreprise, avec le concours de ses salariés en télétravail, peut contribuer à réduire l'impact environnemental de la technologie numérique.

Pensez à la réduction de vos données dans le cloud

De nombreuses applications de bureau permettent désormais aux utilisateurs de stocker leurs fichiers dans le cloud, ce qui signifie qu'ils sont stockés sur des serveurs distants plutôt que sur votre disque dur local. Si cela peut être pratique, cela consomme également beaucoup de ressources.

Si vous ne faites pas attention, vous pouvez rapidement créer une empreinte carbone importante simplement en stockant des données à distance.

Évitez le streaming vidéo

Une autre mesure recommandée par l'Ademe est d'éviter le streaming vidéo. En effet, lorsque vous diffusez une vidéo en continu, vous utilisez une grande quantité de bande passante, ce qui n'améliore pas votre bilan carbone.

Si vous avez la possibilité de télécharger des vidéos au lieu de les diffuser en continu, ou si vous pouvez les regarder hors ligne, vous contribuerez à réduire votre empreinte carbone.

Servez-vous du Wifi à la place de la 4G

Dans la mesure du possible, utilisez le Wi-Fi plutôt que la 4G. En effet, la 4G a une consommation énergétique plus importante que le Wi-Fi et ses émissions de carbone sont alors plus élevées.

N'oubliez pas que vous pouvez souvent trouver du Wi-Fi gratuit dans des lieux publics comme les bibliothèques, les cafés et les restaurants. Si vous avez besoin de vous connecter à Internet pendant que vous êtes en déplacement, profitez de ces endroits au lieu d'utiliser votre forfait mobile.

Attention aux transferts de données automatiques

Une façon de réduire votre empreinte carbone lorsque vous utilisez la technologie numérique est d'être conscient des transferts automatiques de données.

De nombreuses applications se mettent automatiquement à jour en arrière-plan sans même que vous ne le sachiez. Cela peut consommer beaucoup de ressources et augmenter ainsi votre empreinte carbone.

Privilégiez la radio plutôt que le streaming audio

L'Ademe recommande enfin aux personnes en télétravail de préférer la radio au streaming audio afin de réduire leur impact sur l'environnement.

La radio consomme en effet moins de ressources que le streaming audio, et a donc un impact environnemental plus faible.

Attention à l'effet rebond !

Il est important d'être conscient de l'effet rebond lorsque l'on tente de réduire son empreinte carbone grâce à la technologie numérique.

L'effet rebond se produit lorsque les économies réalisées dans un domaine sont compensées par une augmentation de la consommation dans un autre. Par exemple, si vous réduisez vos déplacements jusqu'à votre entreprise, vous pourriez être tenté d'utiliser votre voiture plus fréquemment en dehors de votre travail.

Pour éviter l'effet de rebond, il est important d'être conscient de votre empreinte carbone globale et de faire des changements dans tous les domaines de votre vie pour la réduire.

En conclusion, il existe de nombreuses façons de réduire votre impact sur l'environnement lorsque vous faites du télétravail. En prenant en considération les mesures que nous venons d'évoquer, vous pouvez contribuer à réduire votre empreinte carbone et faire votre part pour protéger notre planète.