Stuart
& Deskare

“Deskare a tout de suite été à l’écoute de ce dont on avait envie, sans forcément nous proposer un produit déjà établi”

didomi
Description
Stuart, leader européen de la logistique du dernier kilomètre, pilote ses 5 bureaux et ses 1200 collaborateurs avec Deskare
Industrie
Logistique
Nombre d’employés
1250
Mise en service
2021

Présentez-vous et Stuart ?

Alexandra Vozniak (A) : “Je suis Alexandra, Global Workplace & Culture Manager chez Stuart.”

Thomas Fiori (T) : “Moi c’est Thomas, je suis HR Associate chez Stuart depuis un an maintenant.”

T : “Stuart c’est un service de livraison à la demande spécialisé dans les milieux urbains.”

A : “On a officiellement sept bureaux mais on a aussi trois ou quatre entrepôts avec une présence dans six pays.”

Pourquoi avoir adopté Deskare ?

T : “On avait deux besoins principaux. C’est premièrement le fait que l’on soit en flex office, donc on voulait permettre à nos salariés de choisir leur bureau et de pouvoir s’inscrire avant de venir, pour être sûr d’avoir une place. Le second besoin, c’était de pouvoir suivre le respect de la politique de télétravail.”

A : “Tout au début, ça a forcément commencé avec le Covid. On utilisait ce que beaucoup de gens utilisent : un spreadsheet partagé, avec des petites cases à remplir. On a vite compris qu’il y avait des failles et que ce n’était pas optimal. Dans la liste des critères qu’on avait pour l’outil, Deskare était celui qui correspondait le plus, au niveau adaptabilité, par rapport à nos besoins. Deskare a tout de suite été à l’écoute de ce dont on avait envie, sans forcément nous proposer un produit déjà établi. Ça a été super aidant.”

“Deskare a tout de suite été à l’écoute de ce dont on avait envie, sans forcément nous proposer un produit déjà établi”

Deskare, au quotidien, ça vous sert à quoi ?

A : “Deskare nous sert sur plusieurs projets. Déjà, on est en flex office, donc ça permet aux utilisateurs de réserver, ou pas, un siège chez nous. On a plusieurs étages, mais on a aussi plusieurs bureaux et des entrepôts. On a beaucoup d’utilisateurs qui voyagent, qui vont d’un bureau en Espagne à la France. Deskare leur permet de réserver une place et de savoir que quand ils vont venir nous visiter, par exemple en France, ils auront un endroit pour s’asseoir.”

T : “Avec l’équipe RH, on peut suivre la présence au bureau de nos salariés. Ce qui est pas mal également, c’est l’intégration avec notre SIRH, qui permet de suivre le taux d’absentéisme et les congés des salariés, notamment si on veut organiser des événements au bureau ou des réunions importantes. On commence à essayer d’évaluer le taux d’engagement et de désengagement des salariés. Si on voit quelqu’un qui ne vient plus du tout au bureau, ou vraiment très occasionnellement, on va se rapprocher de lui pour en connaître les raisons et voir si on peut l’accompagner vers un retour.”

A : “Depuis très récemment, on a un projet avec le bureau de Londres pour potentiellement déménager, ou pas. Et justement, on utilise Deskare pour voir le taux de présentiel, voir si effectivement, tous les bureaux sont pris, ou non ; si on doit juste réaménager un peu l’espace ou vraiment penser à une solution de déménagement.”

Quels sont les atouts phares de la solution ?

A : “Ce qu’on aime beaucoup, c’est l’intégration avec Slack et les petits messages de rappel qu’on reçoit. Il n’y a personne qui a besoin de les gérer, c’est automatisé. L’automatisation, c’est clé en fait, on a tellement de nouveaux arrivants. Avec cet outil qui est synchronisé, on n’a pas besoin de gérer, on sait qu’ils sont dans le système et qu’ils peuvent avoir leur booking de fait. Qu’est-ce qu’on aime beaucoup aussi ? Ce sont les petits graphiques, les petits charts, parce que les outils qu’on avait avant, ou même juste la spreadsheet, ne permettaient pas de bien visualiser.”

Deskare en 1 mot ?

A : “Facilité ! Facilité, pour le côté administratif. Comme on s’occupe de toute la partie back-office, c’est simple pour nous. C’est un outil qui est simple, même pour les utilisateurs, je le sais aussi, c’est simple à utiliser.”

T : “Si je devais résumer en un mot, je dirais user friendly, c’est assez agréable d’utilisation pour l’admin et pour le collaborateur en général.”